Revivre des aventures à deux-roues : Comment numériser vos vidéos de voyages en moto des années 90 ?

Les années 90 ont été des années d’évolution pour le monde de la moto. On a assisté à l’apparition de plusieurs modèles devenus aujourd’hui emblématiques. Ces années ont aussi été marquées par la vulgarisation du cinéma, rendant ce dernier accessible à tout le monde. Des vidéos contenant des deux roues sont donc probablement stockées quelque part dans vos affaires si vous êtes fans de cette discipline.

Les années 90 : une époque riche pour le cinéma amateur et les 2 roues

Parmi les motos emblématiques ayant vu le jour dans les années 90, on peut par exemple citer :

  • La Honda Africa Twin du côté des tout-terrain ;
  • La Harley-Davidson Softail du côté des customs ;
  • La Yamaha YZF-R1 du côté des sportives ;
  • Ou encore la Ducati Monster du côté des roadsters.

D’autres marques comme Triumph, BMW, Suzuki ou encore Kawasaki ont également sorti des pépites durant cette époque. Ces modèles sont devenus des classiques vintages de nos jours. Ce sera donc intéressant de pouvoir revivre les moments passés en chevauchant ses belles bécanes.

D’ailleurs, les années 90 ont été également des années charnières pour l’industrie du cinéma. Le cinéma amateur, entre autres, a émergé à cette période. La réalisation de films incluant des motos était de plus en plus courante. De même, l’enregistrement des vidéos personnelles ainsi que celles des diverses compétitions se faisait de plus en plus.

Le format phare de cette décennie est la VHS, une cassette que les plus de 30 ans ont sans doute vue trôner sur les meubles de leur salon. Les magnétoscopes les lisant étaient facilement accessibles, si bien que chaque foyer pouvait en posséder. Malheureusement, cette époque est révolue, laissant place au streaming, aux directs et aux autres supports à l’instar de nos smartphones.

  Meilleurs gants de moto pour l’hiver : les différents modèles

Numériser ses aventures à 2 roues

Pour tous ceux qui possèdent dans leurs cartons oubliés des vidéos de leurs aventures à 2 roues, il est maintenant temps de penser à les numériser. En effet, ce type de support n’est pas éternel et sa durée de vie diminue de plus en plus, année par année. De plus, pour stocker les cassettes dans de bonnes conditions, il faut respecter certains critères.

La meilleure option pour préserver les souvenirs qu’elles contiennent est donc de transférer ces derniers dans un support plus récent. Pour ce faire, on peut choisir entre deux façons : passer par un professionnel ou effectuer les opérations nécessaires soi-même.

Pour le premier, l’avantage est que l’on ne s’occupe de rien, mis à part amener les VHS chez le spécialiste et régler la facture. La qualité des résultats est garantie par ce dernier, tout comme l’assurance que tout le contenu de la cassette est bien transféré, quel que soit l’état de cette dernière. C’est donc le meilleur choix, surtout si l’on ne connaît rien en la matière. Par exemple, vous pouvez numériser une VHS avec l’entreprise KeepMovie qui est une référence dans le domaine.

Toutefois, pour ceux qui souhaitent réaliser cette numérisation par leurs propres moyens, cela est tout à fait possible. Par contre, il faut être en possession de quelques matériels selon la méthode choisie, car oui, il en existe plusieurs. Vous pouvez par exemple opter pour un combiné VHS-DVD ou choisir une carte ou un boîtier d’acquisition vidéo. Pour cette dernière option, il faut en plus un ordinateur et un magnétoscope en état de marche.

  Bluetooth pour casque de moto : tout savoir sur son utilité

Pour ce qui est de la manière de procéder, quelques étapes sont à effectuer. Premièrement, il faut préparer la cassette VHS en nettoyant la bande et en vérifiant qu’aucun dégât ne l’a altéré. Si quelque chose est anormal, il faut y remédier avant de passer à la suite.

Ensuite, l’étape varie en fonction du matériel utilisé. S’il s’agit d’un combiné VHS-DVD, il suffit d’insérer la cassette et le DVD vierge, de lancer le processus et d’attendre que cela soit terminé. Si l’on passe par un dispositif d’acquisition, il faut relier les divers appareils entre eux. Puis, on lance la lecture et l’acquisition de la vidéo via le logiciel destiné à cela. On attend que la lecture touche à sa fin et le tour est joué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *