Fiches moto : les 12 fiches théoriques de l’épreuve orale (2022)

Vous préparez-vous à passer le nouvelle examen théorique des fiches motos en 2022 ? Je sais combien il peut être stressant d’essayer d’obtenir toutes les informations dont vous avez besoin. Même en passant par le guide officiel, les choses peuvent être un peu écrasantes. C’est pourquoi j’ai créé une liste de fichiers que j’ai organisés en suivant le guide officiel pour vous aider plutôt.


Le format du permis automobile (A2) a été revu à l’occasion de la réforme de mars 2020.
Le compte précédent était de trois épreuves :


le code : épreuve théorique commune avec privilège de conduite,

le top : épreuve pratique hors circulation, précédée d’un examen oral des 12 fiches techniques du permis moto.

Après la réforme (et jusqu’à ce jour), il y a toujours trois examens, bien que le format ait changé :

L’épreuve théorique moto (ETM) ou code moto est une épreuve théorique particulière pour le permis moto par opposition à l’épreuve théorique générale (ETG) pour le permis automobile.
Elle comporte 40 questions à choix multiples.

Le plateau : Il s’agit toujours d’une épreuve pratique hors circulation, mais il n’y a pas d’interrogation orale.

système circulatoire. 

Fiche moto 1 : le risque routier en moto

Les motocyclistes représentent 20% des tués sur la route et sont impliqués dans 25% des accidents corporels. Selon les derniers chiffres de la Sécurité routière, les motocyclistes comptabilisent 577 décès en 2020. Les usagers de deux-roues motorisés constituent 43 % des personnes blessées graves et 22 % des personnes tuées en France. En raison de l’absence de carrosserie, les motards sont particulièrement exposés en cas d’accident. De plus, ils roulent souvent entre les voitures, ce qui peut rendre les changements de file très dangereux. Si vous êtes témoin d’un accident, il est important de signalez-le aux autres usagers de la route, de contacter la police ou la gendarmerie, et de couvrir le(s) blessé(s) en attendant les secours.

La fiche d’évaluation du permis moto n°2

Les accidents en collision sont les plus fréquents et aussi les plus graves. Sur une moto, vous êtes moins visibles par les automobilistes. Ainsi, le risque de collision est plus important.

Portez une attention particulière aux :

  • intersections
  • distances de sécurité
  • changements de file des automobilistes

Les accidents en solo sont essentiellement dus à un manque de maîtrise du véhicule. Mais aussi, la mauvaise évaluation des difficultés routières peut entraîner des erreurs (virage mal engagé, appréciation de la distance pour freiner, pour changer de voie…). En dehors des accidents liés à l’alcool ou à l’usage de stupéfiants il s’agit principalement d’un mauvais contrôle du véhicule en situation de négociation de trajectoire et de la mauvaise évaluation des difficultés routières rencontrées (travaux, virage mal apprécié…).

Fiche moto 3 : les facteurs de risques en moto

Les principaux facteurs de risque en moto sont l’alcool, les drogues, la vitesse excessive, la fatigue et l’inexpérience. Les conditions météorologiques difficiles et une mauvaise visibilité peuvent également être des causes d’accidents. Assurez-vous d’être bien équipé pour réduire les risques.

L’alcool et les drogues : Près d’un motocycliste sur cinq impliqué dans une collision mortelle avait un taux d’alcoolémie supérieur à la limite légale.
N’oubliez pas que ce risque est multiplié par 14 lorsque le cannabis et l’alcool sont mélangés.

Vitesse excessive : plus vous roulez lentement, plus il est difficile de s’arrêter à temps pour éviter un obstacle.

Fatigue : si vous commencez à ressentir de la fatigue, arrêtez-vous.
Sur une motos, même une petite période de sommeil peut être dangereuse.

L’excès de confiance au volant peut provoquer un accident dû à l’inexpérience.
Les jeunes conducteurs sont les premières victimes des accidents de la route.
Un motocycliste sur dix impliqué dans une collision avait moins de six mois de conduite à son actif.

  Comment nettoyer un blouson de moto en cuir ?

Le temps : Les routes glissantes, la mauvaise visibilité due aux orages et d’autres conditions météorologiques peuvent entraîner des accidents…
Veuillez lire notre article sur les conseils de sécurité pour les motocyclistes.

Assurez-vous d’être visible par tous les usagers de la route en vous concentrant sur la visibilité.
Vous êtes l’acteur clé de votre sécurité.

L’état de vos deux roues : Soyez attentif à l’état de marche de vos motos.

Fiches moto 4 : les différents profils de conduite

Il existe différents types de conducteurs de motos :

Les modérés : pour eux, la moto est un transport secondaire qu’ils utilisent surtout à des fins de loisirs. Ils ne cherchent donc pas les sensations fortes et sont plus prudents sur la route.
Les stressés : pour eux, la motos est essentiellement un moyen de transport. Ils ont conscience des risques et restent vigilants, même s’ils commettent quelques infractions pour gagner du temps.
Les sereins : ce type de conducteur englobe les deux groupes précédents. Ils associent la moto au plaisir et l’utilisent quotidiennement.
Les sportifs : amateurs de vitesse, ils recherchent les sensations fortes.
Les transgressifs (conducteurs de deux-roues utilitaires) : pour eux, le deux-roues représente un gain de temps pour éviter les transports en commun, par exemple. Pour ceux-ci, le non-respect du code de la route est fréquent s’il permet de gagner du temps de trajet.

Fiche d’examen permis moto n°5

Les questions théoriques posées sur la fiche moto 5 concernent les 6 principaux comportements de conduite suivants :

  • Anticiper les dangers : Détecter une situation dangereuse, c’est l’éviter. N’oubliez pas ce principe. Vous devez anticiper les comportements de conduite de tous les usagers de la route pour assurer votre sécurité.
  • Adapter sa vitesse : Pour réagir face à un obstacle, adaptez votre vitesse.
  • Voir et être vu : Allumez vos feux de jour comme de nuit. Et portez de préférence des vêtements aux couleurs vives avec des bandes réfléchissantes.
  • Respecter les distances de sécurité : La distance idéale est de 1,50m.
  • Ne pas freiner dans un virage et ne pas bloquer vos roues.
  • Maîtriser la manœuvre d’évitement : Il est souvent recommandé d’éviter un obstacle plutôt que de freiner brutalement.

Fiche examen permis n°6

Dans cette fiche d’examen du permis de conduire moto, nous abordons l’équipement du motard.

Le casque est obligatoire et doit être homologué selon la norme européenne ou française. Notez qu’il faut le remplacer après chaque impact.
La tenue du motard doit être renforcée. Elle vous protègera du froid mais aussi des impacts.
Les gants sont obligatoires aussi. Ils doivent être conformes à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle, attestées par le marquage CE. Et ils doivent être renforcés aux articulations et à la paume. Il en est de même pour le passager à moto.

Fiche examen permis n°7

Il est important de connaître la mécanique de votre moto pour l’examen du permis moto. La fiche à apprendre concerne :

  • Les pneumatiques. Surveillez l’usure et la pression régulièrement. Ils sont essentiels à la qualité du freinage.
  • Les freins. Vérifiez leur parfait état de fonctionnement : état des disques, liquide de frein et plaquettes. Privilégiez aussi le système ABS.
  • Les feux. Clignotants et feux de route doivent être fonctionnels pour prendre la route.
  • Niveau des liquides.
  • La puissance de votre cylindrée. Ne modifiez pas le dispositif d’échappement, la transmission ou encore la cylindrée de votre 2 roues.
  Achat d’une moto d’occasion : tout ce que vous devez savoir

Fiche examen permis n°8

Cette fiche d’examen portant sur l’assurance moto reprend les éléments indispensables à connaître pour l’obtention du permis.

L’assurance moto obligatoire pour les jeunes conducteurs est l’assurance au tiers, qui couvre la responsabilité civile du motocycliste envers les autres usagers de la route, mais ne prend pas en charge les dommages causés au véhicule du conducteur ou à celui-ci.

Les garanties facultatives de l’assurance moto peuvent inclure entre autres la garantie « dommage collisions » ou « tiers-collisions », qui indemnise les dégâts causés au véhicule du conducteur même s’il est responsable d’une collision avec un autre tiers, ou encore la garantie dommage accident, qui prend en charge les dégâts causés au véhicule du conducteur même en l’absence de collision.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article dédié au choix de l’assurance moto.

À défaut d’assurance, tous les frais seront à votre charge.

Fiche examen permis n°9

La fiche 9 permis moto met en lumière les dangers de la conduite sous l’influence de l’alcool ou de stupéfiants.

L’alcoolémie

L’alcool est responsable d’un accident mortel sur cinq. Le taux d’alcool limite à ne pas dépasser est de 0,5 g d’alcool par litre de sang, soit 0,25 mg d’alcool par litre d’air expiré.

L’alcoolémie baisse en moyenne de 0,10 g à 0,15 g d’alcool par litre de sang en une heure. La consommation d’alcool réduit votre champ visuel, ralentit vos réflexes et vous rend plus confiant et risque-tout. Avec l’assurance moto NetVox, vous bénéficiez d’une garantie Taxi joker si vous n’êtes pas en état de conduire.

En cas de contrôle routier, vous risquez une amende forfaitaire de 135 euros et un retrait de 6 points sur votre permis moto si votre taux est compris entre 0,5 et 0,8 g. Au-delà de 0,8 g d’alcool par litre de sang, les sanctions sont plus lourdes :

  • Amende jusqu’à 4500 euros
  • Retrait de 6 points sur le permis de conduire A
  • Immobilisation du véhicule
  • Suspension du permis ou annulation du permis de conduire
  • Peine de prison jusqu’à 2 ans.

Les stupéfiants

Comme pour l’alcool, vos temps de réaction sont allongés et votre vigilance amoindrie. L’usage de stupéfiants en motos multiplie le risque d’accident par 1,8.

En cas de test salivaire positif, vous risquez :

  • Amende jusqu’à 4500 euros
  • Retrait de 6 points sur le permis de conduire A
  • Immobilisation du véhicule
  • Suspension du permis ou annulation du permis de conduire
  • Peine de prison jusqu’à 2 ans.

Fiche examen permis n°10

La somnolence et la fatigue sont responsables d’un accident mortel sur trois. Pour repérer une situation de fatigue, guettez les signes annonciateurs suivants : picotement des yeux, raideur de cou et des épaules, regard qui se fixe. Les premiers signes d’un état de somnolence sont les bâillements et les paupières lourdes. Dès que vous remarquez ces symptômes, arrêtez-vous. Pour éviter ces états, reposez-vous avant le départ et faites des pauses régulièrement tout au long de votre trajet.

Fiche examen permis n°11

La fiche 11 du permis moto traite de la vitesse et de ses conséquences.

Tout d’abord, la vitesse peut se mesurer en mètres par seconde. Pour calculer la distance parcourue en une seconde, il suffit de multiplier par 3 le chiffre des dizaines de la vitesse. Par exemple, si vous roulez à une vitesse de 90km/h, cela équivaut à 27m/s (9X3). La distance de réaction est donc de 27m.

Ensuite, les fiches moto vous expliquent la notion d’énergie cinétique. C’est l’énergie du véhicule juste avant un choc. Par exemple, percuter un obstacle à 50km/h à moto revient à tomber de 3 étages. A 130 km/h, le choc s’apparente à une chute de 22 étages !

  Comment passer les vitesses sur une moto ?

Il est donc primordial de connaître les distances de freinage nécessaires. Même si elle dépend de l’état de la route, des freins, de votre cylindrée…, il faut environ 50 mètres lorsque l’on roule à 90 km/h. Sur route mouillée, la distance de freinage est multipliée par 2.

La distance d’arrêt se calcule en additionnant la distance du temps de réaction et la distance parcourue pendant le freinage. Pour la calculer, on multiplie le chiffre des dizaines de la vitesse par lui-même. Par exemple, à 90 km/h, la distance d’arrêt sera de 81 mètres (9×9).

Dans les 12 fiches permis moto, on trouve les techniques de freinage. Pour l’utilisation du frein avant évite au pilote de passer par-dessus le guidon. On recommande généralement de doser le freinage : 70% à l’avant et 30% à l’arrière. En cas de blocage de roues, relâchez la pression.

Fiche examen permis n°12

La fiche 12 sur le permis de moto reprend les questions sur l’effet gyroscopique, la force centrifuge, le contre-braquage, l’évitement et les virages en moto.

L’effet gyroscopique

La rotation d’une roue crée un effet gyroscopique, qui permet de maintenir la roue en équilibre. Cet effet augmente avec la vitesse de rotation et s’oppose à la modification de l’axe de rotation du moyeu de la roue. Ainsi, il faut maintenir le guidon pour éviter l’inclinaison de la machine.

Le contre-braquage

Le contre-braquage ou technique d’inclinaison permet de négocier un virage à allure soutenue. Il faut amorcer le changement de direction par une bascule de la moto vers l’intérieur du virage à prendre. Pour un virage à gauche, pousser sur la partie gauche et inversement pour un virage à droite.

La force centrifuge

Dans un virage, elle entraîne la moto vers l’extérieur de la courbe. Plus la moto est chargée, plus la force centrifuge augmente. Pour compenser les effets de la force centrifuge, il faut incliner la machine vers l’intérieur du virage.

L’évitement

Comme nous l’avons vu pour les fiches moto 5, l’évitement peut être une bonne alternative au freinage pour esquiver une collision. En effet, si la distance de sécurité ne permet pas le freinage, l’évitement peut être recommandé.

Les virages en moto

Avant d’aborder un virage, il faut estimer la courbe et la route. Il faut adapter sa vitesse en fonction de la taille du virage, de la visibilité, de l’état et de la largeur de la route. Il faut aussi porter son regard le plus loin possible.

Ensuite viendra l’épreuve du plateau moto

L’épreuve plateaudu permis moto est composée d’un examen de conduite sur circuit fermé (le plateau) et d’un examen de conduite sur route ouverte. L’examen de conduite sur circuit fermé du permis motos a pour but de vérifier que le candidat est capable de maîtriser sa moto et de respecter les consignes de sécurité. L’examen de conduite sur route ouverte du permis moto a pour but de vérifier que le candidat est capable de conduire sa moto en toute sécurité dans des conditions réelles de circulation routière.

Conclusion

Ces fichiers sont mis à votre disposition par souci de commodité et doivent être utilisés en conjonction avec d’autres ressources, en ligne ou non. Il ne s’agit pas de la totalité du matériel sur chaque sujet, mais cela peut vous aider à vous concentrer sur certains points pour le test à venir. Bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.